Grand Chambéry l'agglomération  - 58 : Printemps 2018

Archives

Collapse

Uncollapse

12_et_13_essai_photo_sur_double_page_restitution_2_credit_didier_gourbin.jpg © Didier Gourbin

Nous allons nous appuyer sur ce document de référence pour élaborer les politiques que Grand Chambéry devra mettre en œuvre dans tous ses domaines de compétences.

Lionel Mithieux,
vice-président de Grand Chambéry chargé du projet d’agglomération

Le calendrier

23 juin 2016
Lancement de la démarche Fabrique du territoire

Juin 2016 - Octobre 2016
Le diagnostic du territoire

Octobre 2016 - Juin 2017
Le bouillonnement d'idées

Juillet 2017 - Décembre 2017
L'écriture du projet

6 juillet 2017
Présentation de la synthèse des ateliers et des chantiers

26 octobre 2017
Création du conseil de développement

Novembre 2017
Séminaire de co-écriture avec les panélistes et les personnes engagées dans la démarche

8 février 2018
Présentation de la feuille de route

2018
Le conseil de développement va continuer à se réunir régulièrement et à suivre le devenir du Projet d’agglomération

Nous devons poursuivre dans cette dynamique et profiter de la richesse des publics impliqués dans la durée, et continuer à croiser les regards et les expertises.

Sylvie Koska,
vice-présidence chargée de la concertation citoyenne

Vous avez participé en tant que panéliste, qu’avez-vous pensé de la démarche ?

13_dossier_paneliste_eric_credit_didier_gourbin_cmcb.jpg

Témoignage d'Éric

J’ai beaucoup appris de toutes ces réunions. C’était une inconnue car avant j’étais spectateur de ce qui se passait dans le bassin Chambérien et je suis devenu acteur. C’est une très belle expérience. Il y a beaucoup d’échanges avec les panélistes.

13_dossier_paneliste_corinne_credit_didier_gourbin_cmcb.jpg

Témoignage de Corinne

Nous avons pu échanger sur l’agglomération, sur l’avenir de Grand Chambéry. J’ai beaucoup appris. J’ai aussi amené mon expérience de la région car je viens de la Loire.

13_dossier_paneliste_jean_stephane_credit_didier_gourbin_cmcb.jpg

Témoignage de Jean-Stéphane

C’était très intéressant. Nous avons réfléchi à la manière dont on voit l’avenir, dont on voit Chambéry en 2030 et son agglomération. Maintenant, on attend des actions concrètes des élus.

Chiffres clés

Plus de 3 500
contributions

378
jours de concertation

2 100
idées sur post-it

741
participants aux ateliers

La Fabrique du territoire : 1 an après… des milliers d’idées

La Fabrique du territoire : la concertation

La Fabrique du territoire : teaser web

La Fabrique du territoire : le panel citoyen

La Fabrique du territoire : la restitution du panel

La Fabrique du territoire : atelier métropole ouverte

La Fabrique du territoire : atelier génération Z

La Fabrique du territoire : atelier vivre ensemble

La Fabrique du territoire : atelier entreprises 2.0

La Fabrique du territoire : atelier tous connectés

La Fabrique du territoire : atelier territoire durable

La Fabrique du territoire : atelier bien vieillir

Retour En avant

La Fabrique du territoire : un projet de génération

Le Projet d’agglomération, fruit d’une démarche de concertation innovante, a été présenté en février. La dynamique se poursuit à travers le conseil de développement.

Un an d’écoute et des milliers d’idées recueillies pour imaginer et fabriquer ensemble le territoire de demain. C’est le principe de la Fabrique du territoire, un Projet d’agglomération à l’échelle d’une génération. « C’est un cadre de référence pour permettre aux élus, aux acteurs économiques, culturels ou sociaux, aux responsables d’associations et aux citoyens de disposer d’une vision partagée des enjeux de notre espace de vie et des orientations dont nous décidons collectivement pour offrir à chacun le meilleur de ce que l’avenir peut nous apporter », explique Xavier Dullin, président de Grand Chambéry. Pour être ancré dans la réalité des habitants du bassin de vie, de leur quotidien, leurs préoccupations, et les enjeux à venir, il s’est construit sur une démarche innovante de large concertation participative. « Il est bon de prendre le pouls de nos citoyens, poursuit Xavier Dullin. Plus de 2 000 citoyens se sont impliqués dans cette démarche. Ces chantiers, ce sont 3 500 contributions. C’est au‑delà de ce que nous avons imaginé. Cela montre que lorsqu’il y a une démarche ouverte, les citoyens sont au rendez‑vous. A nous de traduire ces propositions, nourries de la réalité de nos moyens et du périmètre de notre territoire ».

Une démarche innovante


20 chantiers, 9 ateliers, 715 réponses aux sondages, 196 commentaires via le site, 132 jours de tournée de l’exposition, etc. La concertation a pris une forme variée, innovante et décalée des méthodes de concertation traditionnelles. « Nous souhaitions toucher le plus largement possible les citoyens de l’agglomération pourqu’ils puissent co‑construire avec nous le Projet d’agglomération, explique Lionel Mithieux, vice‑président chargé du Projet d’agglomération. Nous avons diversifié les modes de concertation, peut-être un peu déroutants, mais qui permettaient à tout un chacun de s’exprimer selon de nombreuses modalités. Nous n’avons surtout pas voulu contraindre. Les personnes venaient quand elles voulaient et s’exprimaient selon la forme qu’elles voulaient ». Un panel de 50 citoyens représentatifs du territoire, constitué par l’institut de sondage IPSOS, a participé à l’ensemble de la démarche, jusqu’à la phase d’écriture du Projet d’agglomération.

Et après ?


Le Projet d’agglomération 2017‑2030, synthèse des idées qui ont émergé durant toute la démarche sur des thématiques aussi variées que le vivre ensemble, bien vieillir, génération z ou encore métropole ouverte, servira de base pour construire l’agglomération. Il a été présenté lors du conseil communautaire de février. Et ensuite ? La volonté est de poursuivre sur cette dynamique et de continuer à rendre des comptes sur l’avancée du Projet à travers le conseil de développement. Il est composé de citoyens bénévoles issus de la société civile, de représentants des milieux économiques, sociaux, culturels, éducatifs, scientifiques, environnementaux et associatifs. Les membres du panel citoyens et les chefs de file impliqués dans la démarche d’élaboration du Projet d’agglomération ont été invités à participer à ce conseil.

Poursuivre la dynamique


« L’enjeu est de croiser toutes les instances de concertation et de consultation afin de conserver une cohérence, et faire de ces instances obligatoires un atout pour notre territoire et donner du sens à cela », explique Sylvie Koska, vice‑présidente chargée de la concertation citoyenne. « Nous devons poursuivre dans cette dynamique et profiter de la richesse des publics impliqués dans la durée, et continuer à croiser les regards et les expertises. Tout est à inventer dans la forme, mais dans le fond, le conseil de développement est l’interface entre les élus et les citoyens dans le suivi du Projet d’agglomération ».

Quelles sont les orientations du Projet d'agglomération ?





Quelles idées ont émergé autour des sept grands enjeux : entreprises 2.0, vivre ensemble, métropole ouverte, génération Z, territoire durable, bien vieillir ou encore tous connectés ? Retrouvez la synthèse des orientations, le contenu du Projet d’agglomération et la restitution de la concertation sur le site internet www.lafabriqueduterritoire.fr et sur les réseaux sociaux : Twitter et Facebook

Le mot de Lionel Mithieux Le calendrier Le mot de Sylvie Koska Témoignage d'Éric Témoignage de Corinne Témoignage de Jean-Stéphane Chiffres clés En images La Fabrique du territoire : 1 an après... des milliers d'idées La Fabrique du territoire : la concertation La Fabrique du territoire : teaser web La Fabrique du territoire : le panel citoyen La Fabrique du territoire : la restitution du panel La Fabrique du territoire : atelier métropole ouverte La Fabrique du territoire : atelier génération Z La Fabrique du territoire : atelier vivre ensemble La Fabrique du territoire : atelier entreprises 2.0 La Fabrique du territoire : atelier tous connectés La Fabrique du territoire : atelier territoire durable La Fabrique du territoire : atelier bien vieillir

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

blocmarque_rouge_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même