Grand Chambéry l'agglomération  - 58 : Printemps 2018

Archives

Collapse

Uncollapse

Une question, leurs réponses

Chaque trimestre, des réponses à vos questions sur les actions et grands projets de l’agglomération.

Pourquoi Grand Chambéry a décidé de confier la gestion de l’EHPAD Maurice Perrier du Châtelard à la fondation Village Santé et Hospitalisation en Altitude ?

  • 16_une_question_leur_reponse_marie_perrier_credit_didier_gourbin.jpg

    Une nouvelle gestion novatrice

    « Depuis la fusion avec la communauté de communes Cœur des Bauges au 1er janvier 2017, l’agglomération avait assuré de manière provisoire la compétence en matière d’action sociale. Elle n’avait cependant pas vocation à la conserver et avait évoqué différentes pistes pour assurer le devenir de l’EHPAD Maurice Perrier du Châtelard. Ancien directeur de l’Agence régionale d’hospitalisation (ARH), Philippe Ferrari dirige aujourd’hui la fondation Village Santé et Hospitalisation en Altitude. Cette association du secteur sanitaire et social, créée en 1922, est reconnue d’utilité publique. Elle gère déjà 6 établissements et 300 lits en Haute-Savoie. Une convention a donc été signée pour lui déléguer la gestion de notre EHPAD. Nous nous appuyons ainsi sur une structure plus importante pour bénéficier d’une technicité et d’un professionnalisme en matière de prise en charge de la dépendance. Nous avons accueilli une nouvelle directrice et un médecin coordinateur à temps partiel dans l’établissement, et les familles de nos 40 résidents sont rassurées. Par ailleurs, les tarifs seront maîtrisés, les formations du personnel pourront être mutualisées, les commandes regroupées… Bref, pour nous, c’est une bonne solution ! »

    Marie Perrier,
    conseillère déléguée de Grand Chambéry chargée de l’action sociale et vice-présidente de l’Ehpad.

    En savoir plus
  • 16_une_question_leur_reponse_philippe_ferrari_credit_didier_gourbin.jpg

    Stabiliser et renforcer les équipes en place

    « Cette convention de gestion va nous permettre de stabiliser et renforcer les équipes en place. C’est important car un EHPAD de petite taille qui fonctionne seul peut être fragilisé en raison des difficultés de recrutement. Nous allons mutualiser les compétences et donner au personnel la possibilité d’un plan de formation car la gériatrie a besoin d’un renouveau, pour offrir aux résidents la qualité de service attendue. Nous garantissons aux familles la possibilité d’accueillir une personne, quel que soit son niveau de revenus. Nous souhaitons inscrire l’action de la fondation dans la durée et la présence d’un centre de soin infirmier à domicile vient compléter le dispositif mis en place. »

    Philippe Ferrari,
    directeur de la fondation

    En savoir plus

blocmarque_rouge_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même