Grand Chambéry l'agglomération  - 62 : Printemps 2019

Archives

Collapse

Uncollapse

CM_051139_A5.jpg
GC_051861_A5.jpg

Le calendrier 2014/2019

2014
Lancement du projet « Territoire mobile »

2016
Restructuration du réseau de bus

2016
Livraison de la 1ère phase de la traversée cyclable de Chambéry

2018
Elaboration du volet « déplacements » du PLUi‑HD comprenant notamment un nouveau schéma directeur cyclable

2019
Renouvellement du contrat de délégation de service public pour l’exploitation des services de transport en commun

Mars 2019
Mise en service de la nouvelle Vélostation

Septembre 2019
Lancement du réseau Synchro bus enrichi de nouveaux services

Automne 2019
Inauguration du Pôle d’échanges multimodal

13-dossier-_-CM_019496_A5.jpg
Josiane Beaud

« Synchro » : des ambitions à la réalisation

Synchro représente la marque qui a vocation à unir les mobilités sur notre territoire. Elle est le trait d’union, la passerelle, entre tous les services de transports et de déplacements que nous animons depuis plusieurs années dans l’objectif d’inciter nos concitoyens au report modal sans disqualifier un mode de transport par rapport à un autre. Chaque mode a en effet sa place dans notre agglomération et Synchro sera là pour nous le rappeler.

Loin d’être un aboutissement, cette marque est une étape de notre projet « Territoire mobile » dont un certain nombre de réalisations restent à parachever, à l’image de la gare de Chambéry où de l’expérimentation sur le covoiturage. Cette nouvelle marque est porteuse d’évolutions sur le bouquet des mobilités que nous continuons d’enrichir comme le réseau de bus qui sera adapté en septembre, la Vélostation qui trouve sa juste place au cœur de la multimodalité ou le service Vélobulle. Des services numériques comme une nouvelle application mobile multimodale Synchro ou des objets connectés au service des voyageurs seront aussi prochainement déployés.

Josiane Beaud,
Vice-Présidente de Grand Chambéry chargée de la multimodalité, des transports, des déplacements et du schéma de déplacements

Le mot de Michel Dantin

L’ambition est grande avec ce nouveau réseau de bus, avec pour objectif d’atteindre une augmentation de fréquentation de 20% sur les lignes Chrono d’ici 2024.

Michel Dantin,
Maire de Chambéry

15-encart-innovation-_-CM_051218_A5.jpg
© Didier Gourbin

Innover pour mieux se déplacer

À l’instar du Vélobulle et du Pôle d’échanges multimodal, Grand Chambéry innove en matière de transport. Précurseur dans le domaine de l’énergie hydrogène, l’agglomération capitalise sur cette force pour développer les vélos et les transports en commun électriques fonctionnant à l’hydrogène, comme l’explique Xavier Dullin, président de Grand Chambéry « Nous avons bon espoir que le projet de navette autonome à hydrogène connaisse un avenir rapide du côté de Savoie Technolac, à travers une desserte interne du parc ».

Innover c’est aussi voir plus loin que le territoire et envisager de développer l’intermodalité à l’échelle des différents bassins de vie en poursuivant l’objectif ambitieux d’utiliser le réseau ferroviaire entre Albens, Aix‑les‑Bains, Chambéry et Montmélian en véritable « RER Urbain ».

En chiffres

+ de 5000
contrats de location par an à la Vélostation

21 400
salariés soit plus de 40% des salariés du territoire sont accompagnés soit 114 entreprises dans une démarche de mobilité durable

+ de 200
inscrits au test de covoiturage spontané depuis mai 2018

+ de 9000
courses en 2018 pour Vélobulle

+ 10,7%
de passages vélo : 2 408 000 passages en 2018 sur les 10 compteurs répartis sur l’agglomération

+ 5,8%
de voyageurs par rapport à 2017

+ de 8 000 000
de voyageurs dans les bus du réseau en 2018

59 kms
de pistes cyclables supplémentaires

Retour En avant

Déplacez-vous en mode(s) Synchro

Depuis 2014, Grand Chambéry met en œuvre son projet « Territoire mobile » afin de répondre aux besoins des usagers en matière de mobilité. Avec la mise en service de la Vélostation au mois de mars, la livraison du Pôle d’échanges multimodal cet automne, la mise en place du covoiturage et les nouveaux services liés au réseau de bus, « Territoire mobile » propose une mobilité pensée dans sa globalité, en interconnectant les différents modes de transports et surtout en améliorant les parcours des usagers. Faciliter l’utilisation de plusieurs modes de déplacements, sans les opposer, c’est permettre plus de flexibilité, des économies et une meilleure qualité de l’air.



Mobilité « connectée »


Qu’est-ce que la mobilité connectée ? C’est une mobilité combinant différents modes de transport et facilitée par les connexions entre eux pour que chaque trajet devienne plus fluide ; le futur Pôle d’échanges multimodal, gare nouvelle génération, en est le symbole mais surtout le pivot.

En effet, dès l’automne, la nouvelle gare multimodale sera enfin adaptée à ses 3,5 millions de voyageurs par an, mais sera aussi un espace plus accueillant avec son parvis végétalisé qui offre un espace public de qualité aussi bien pour les voyageurs que pour les habitants, ouverte sur la ville et les montagnes, vivante avec ses commerces, fluide par son organisation et moderne avec son architecture de verre et de métal.

Le Pôle d’échanges multimodal est composé, au- delà de sa grande halle de 1 200 m2, d’une passerelle qui relie le centre‑ville et le quartier de la Cassine, d’un bâtiment abritant la Vélostation et des bureaux, d’un parking en accès direct côté Cassine dont une zone de dépose rapide TGV, TER, réseaux de bus d’agglomération, location de vélos, covoiturage, autopartage, achat de titres de transport pour le train et le bus... L’agence multimodale de la gare sera mutualisée avec la billetterie SNCF et en mesure de renseigner les usagers sur tous les modes de transport. Les voyageurs pourront accéder de plain-pied aux pistes cyclables, à la place de la gare, à la Vélostation ou au quai principal, une solution pour favoriser l’utilisation des modes de transport doux sur le territoire.

C’est aussi un lien entre deux quartiers, le centre‑ville et Cassine, ainsi que le faubourg Reclus. Ce dernier, par sa future transformation, deviendra un quartier majeur et sera directement connecté au centre-ville grâce à la passerelle piétonne. Il s’agit d’un investissement majeur de l’agglomération à hauteur de près de 25 millions d’euros (hors passerelle) auquel participent la Région, la SNCF, l’Etat, le Département et la Ville.

Mobilité innovante


Qui dit « mobilité connectée », dit aussi innovation. Le réseau de bus offre de nombreux services pour encore plus de confort : bornes d’achat des titres de transport accessibles 24/24, wifi à bord des lignes chrono, affichage du trafic en temps réel déployé sur davantage d’arrêts, application mobile de calcul de trajet associant plusieurs modes de déplacement ainsi que le suivi du trafic. Des totems tactiles d’orientation et d’informations diffuseront de l’information transports et événementielle.

Grand Chambéry sera la première agglomération à déployer le système d’écran E-paper affichant le temps d’attente des prochains passages de bus, de l’information commerciale transports et les perturbations éventuelles. Une dizaine de lieux d’affluence seront équipés d’écrans affichant les prochains passages de bus à proximité en temps réel.

Réseau de bus


Tenir compte des usagers et de leurs besoins, leur faciliter la vie, proposer une offre de transport adaptée, c’est ce à quoi œuvre Grand Chambéry, avec son réseau de bus.

Grâce à un réseau structuré autour de 4 lignes CHRONO (au minimum un bus toutes les 10 à 15 minutes en heure de pointe), desservant 80% de la population et des lignes secondaires sur le reste du territoire, tous vos déplacements sont possibles. Après une restructuration complète en 2016, le réseau de bus évolue de nouveau en 2019 pour offrir des services encore plus adaptés, connectés et souples. Vous pourrez profiter pleinement de vos soirées grâce aux bus nocturnes, jusqu’à 0h30, les jeudis, vendredis et samedis sur les lignes chrono A, B et C. C’est également plus de confort avec le renforcement aux périodes de forte affluence sur la ligne A et les dimanches pour l’accès au mar- ché. Une meilleure desserte du parc d’activités de Bissy, plus grande concentration d’emplois de l’agglomération, est prévue grâce à la création d’un nouveau service « Flexo » permettant de desservir, à la demande, 3 arrêts créés spécifiquement.



Territoire cyclable


Le vélo apparaît comme un moyen de se déplacer avec de multiples avantages : écologique, économique et bénéfique pour la santé. C’est pourquoi Grand Chambéry s’engage à favoriser le développement de sa pratique. Engagement reconnu au niveau national, car en 2018 Chambéry est élue « 2ème ville cyclable » par le baromètre Fédération Française des Usagers de la Bicyclette (FUB) (catégorie des villes de 50 à 100 000 habitants).

Dans la continuité des actions mises en œuvre, la Vélostation a ouvert ses portes en mars 2019 dans de nouveaux locaux au cœur du futur Pôle d’échanges multimodal. Elle est un outil majeur de développement de la pratique du vélo sur le territoire chambérien. Elle propose un service de location de vélos traditionnels et à assistance électrique, une consigne à vélos de près de 500 places et un espace de réparation.

Les travaux d’aménagement réalisés pour permettre de traverser la ville centre en toute sécurité contribuent également au développement de l’utilisation du vélo. En 2017, la première tranche de la traversée cyclable de l’agglomération a été achevée. En parallèle, l’agglomération déploie un plan afin de créer 59 kms de pistes cyclables supplémentaires sur les 90 existantes et d’en améliorer 25 kms. Désormais les cyclistes peuvent emprunter un cheminement sécurisé du Nord au Sud de l’agglomération et rejoindre la gare et les trois voies vertes. La seconde phase, entre le carrefour de la Libération et le quai de la Rize, sera programmée entre 2019 et 2020.



Partagez, covoiturez !


Aujourd’hui, on ne compte que 1,1 personne en moyenne par véhicule sur le territoire. En passant à 2 passagers, une réduction d’1/3 des automobiles en circulation est possible. Un constat qui ne peut être ignoré et qui ouvre des perspectives encourageantes pour le covoiturage. Une expérimentation a été lancée par Grand Chambéry depuis mai 2018 sur les communes de Les Déserts, Saint‑Jean‑d’Arvey, Thoiry et la station de la Féclaz pour tester le covoiturage spontané à partir de 20 arrêts matérialisés et certains équipés de panneaux d’affichage de la destination. L’application mobile régionale « mov’ici » permet de son côté d’organiser des trajets en covoiturage sur tout le territoire.

Simple, souple, convivial, économique, le covoiturage de proximité, organisé ou spontané a tout pour s’installer dans le paysage de la mobilité. Pour soutenir ce développement, les aires de covoiturage vont prendre de l’ampleur en multipliant par trois, d’ici 2020, l’offre le long de la VRU. 300 places réparties entre le Nord, le Centre et le Sud de l’agglomération seront dis- ponibles grâce à l’engagement conjoint de Grand Chambéry, d’AREA et du Département. Covoiturage oui, autopartage aussi ! Citiz propose une flotte de 30 véhicules, avec des stationnements réservés et gratuits aux endroits stratégiques, pour tous ceux qui ont fait le choix d’utiliser la voiture qu’occasionnellement pour des trajets professionnels ou personnels. Economique, écologique, flexible, ce mode de transport s’intègre parfaitement à la logique d’intermodalité grâce à une présence sur l’ensemble du territoire et en relais du bus, du vélo ou du train. Chambéry compte le plus grand nombre de voitures par habitant en autopartage pour les villes de taille moyenne. Toutes les informations sur alpes-loire.citiz.coop.

« SYNCHRO »


Au final, à pied, en bus, à vélo puis en train, articuler plusieurs modes de déplacement pour un même trajet : l’agglomération mise sur la synchronisation des mobilités.

40 ans du réseau de bus, ouverture du Pôle d’échanges multimodal, succès du Vélobulle, autant de raisons de marquer la réussite et la volonté d’aller plus loin en matière d’intermodalité. Ainsi, nait la nouvelle marque des mobilités : Synchro. Une marque qui unit et connecte les différents modes de déplacement : Synchro Bus, Synchro Vélobulle, Synchro Vélostation..., vos déplacements sont plus que jamais synchronisés et facilités.

En savoir plus
territoire-mobile.fr

Le calendrier 2014/2019 « Synchro » : des ambitions à la réalisation Le mot de Michel Dantin Innover pour mieux se déplacer En chiffres En images Le plan de mobilité des entreprises, un succès grandissant

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

blocmarque_rouge_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même