Grand Chambéry l'agglomération  - 65 : Janvier 2020

Archives

Collapse

Uncollapse

18-Ils-agissent-famille-defi-zero-dechet-credit-Didier-Gourbin.jpg Julie, Jean-Michel, Margaux et Anaëlle - © Didier Gourbin

Calendrier

20 septembre : Soirée de lancement du défi

17 octobre : Réunion d’information à Chambéry

Vendredi 20 décembre : Soirée de clôture du défi

Retour En avant

Ils agissent

Défi Zéro Déchet : une vie sans poubelle… ou presque !

Trois mois pour réduire au maximum le contenu de leur poubelle ! Julie Toury, Jean-Michel Olivier, Margaux et Anaëlle racontent les nouvelles habitudes qu’ils ont instaurées au quotidien pour participer au défi.

La chasse au gaspi, c’est un peu son mode de vie. Alors, quand Julie a lu une info sur Facebook qui annonçait le défi Zéro Déchet, la famille s’est lancée. «Nous faisions déjà notre compost et d’autres actions comme des achats en vrac, précise Julie. Mais notre objectif était de progresser et d’avoir de nouvelles idées. Nous souhaitions aussi rencontrer des gens qui ont les mêmes préoccupations que nous.»

Le poids de la poubelle témoin sur les trois premières semaines s’élevait à 11kg. La famille a commencé par réduire ce qui pesait le plus lourd… à savoir la litière du chat et du furet, en la compostant elle aussi. Résultat : 4kg de déchets en moins sur la balance. Tous ont participé à plusieurs ateliers proposés pour aider les participants dans leur démarche. Jean-Michel et Anaëlle ont fabriqué une pâte pour enlever les étiquettes sur les pots en verre ainsi qu’un produit nettoyant et de la poudre pour le lave-vaisselle. Julie, qui avait déjà tenté de faire son propre nettoyant à vitres sans succès, a pu s’initier à la fabrication d’un déodorant et de la lessive avec Margaux. «Dans les ateliers, on peut échanger sur l’efficacité des produits avec les participants», remarque-t-elle. Sur le forum du site internet du défi, elle a également trouvé des bonnes adresses comme la recyclerie «L’Embarcadère» de Saint-Alban-Leysse.

Au quotidien, tout le monde y met du sien. À la boulangerie, Julie demande son pain sans emballage. Elle a caché toutes les boîtes de mouchoirs en papier et Margaux a l’air fière de son joli mouchoir en tissu coloré. «Certaines choses comme le sopalin sont très pratiques et cela demande un effort de revenir en arrière et d’utiliser un torchon », observe Jean-Michel. La famille réutilise de vieux sachets pour l’achat des fruits et légumes et a banni les produits suremballés. Elle a même déniché de l’huile d’olive, du shampoing et du liquide vaisselle en vrac… Enfin, Julie composte même ses sachets de thé après avoir enlevé le carton et la ficelle !

Découvrez le lancement de la 3ème édition du défi Zéro Déchet


Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

blocmarque_rouge_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même