Grand Chambéry l'agglomération  - 59 : Été 2018

Archives

Collapse

Uncollapse

VTT-Les-Aillons-Margriaz-2010-crdits-C.-Baudot-12_Une_ER-2.jpg

Éditorial

Faire de nos différences une opportunité

Pouvez-vous nous faire un point d’étape sur le fonctionnement de la nouvelle agglomération ?

Depuis maintenant un peu plus d’un an, les destinées du bassin chambérien, du plateau de la Leysse et du massif des Bauges sont liées. Nous ne reviendrons pas sur le passage en force qui a généré cette fusion malgré l’avis négatif d’une majorité écrasante des élus et des habitants.

De cette nouvelle donne, nous avons agi pour en faire un échange gagnant‑gagnant, en développant les services et l’attractivité de notre massif, tout en conservant une gestion de proximité, première préoccupation légitime des habitants du Cœur des Bauges.

Le massif a apporté au territoire piémont son formidable potentiel d’attractivité touristique, de circuits courts agroalimentaires, et constitue désormais le cœur vert de notre agglomération. Dans la continuité de ce qui avait été initié par les élus de Cœur des Bauges, nous menons une politique ambitieuse dans les Bauges dans plusieurs domaines essentiels pour le quotidien des habitants et pour préparer l’avenir.


Comment se concrétise cette politique ?

4 exemples concrets :

- Dans les 3 ans à venir, 4 millions d’euros seront consacrés à l’amélioration du réseau de distribution d’eau et 1,6 million à l’assainissement. Ces montants conséquents serviront à sécuriser l’approvisionnement, limiter les pertes dues aux fuites et protéger l’environnement en diminuant les rejets. En parallèle, l’antenne des Bauges est en cours de réorganisation afin d’améliorer le service au public.

- Notre schéma de développement touristique, adopté en 2017, ambitionne de faire de notre espace de vie une destination incontournable grâce à la diversité de ses atouts en loisirs de montagne et de pleine nature, en offre de thermalisme, de culture et de patrimoine et de tourisme d’affaires. Sur le territoire des Bauges ce sont plus de 10 millions d’euros qui seront consacrés au tourisme dans les 3 ans. Ils le seront à travers un ambitieux schéma de diversification vers des activités 4 saisons et de mutualisation sur les stations d’Aillons-Margeriaz et de la Féclaz en lien avec Savoie Grand Revard. Les iles du Chéran, les gites et refuges via les sentiers de randonnées, le site du Lac de La Thuile seront également concernés.

- Concernant la gestion des déchets, la déchetterie du Châtelard a fait l’objet de travaux de modernisation, d’agrandissement et de mise aux normes. Un plan de déploiement de containeurs hors sol et semi‑enterrés permettra de développer les points d’apports volontaires et par conséquent d’améliorer le tri sélectif.

- Nous avons souhaité confier la gestion de l’EHPAD Maurice Perrier à la fondation savoyarde VSHA. Cette structure d’utilité publique, sans but lucratif, s’est engagée à maintenir les tarifs, le nombre de places, les personnels avec le souci de la qualité et la proximité du service aux personnes âgées. Il en est de même pour les services de soins à domicile. Il s’agit là d’une solution qui permet de conserver une gestion locale, pour répondre à la demande légitime des proches : familles aidantes, amis. Le risque était de voir cette solidarité diluée dans la « grande agglomération ». Avec l’implication et l’esprit de responsabilité de tous, nous l’avons endigué.


Que deviennent les autres compétences ?

Dans l’optique de faire fonctionner les nécessaires solidarités et de promouvoir l’indispensable proximité, nous souhaitons pouvoir réunir dans un même syndicat à créer les compétences relevant d’une partie de l’action sociale, de l’enfance‑jeunesse et des équipements sportifs dans les Bauges.

Ce mode de gestion nous semble être la meilleure solution pour conserver une gestion locale qui soit compatible avec l’intérêt communautaire.

Il en est de même pour les dotations aux associations des Bauges qui resteront en attributions décidées localement par les élus concernés.

Permettre un développement raisonné, équilibré et partagé est le but que nous poursuivons ensemble, en plein accord avec les élus du massif. En capitalisant sur nos forces, nous sommes persuadés que Grand Chambéry saura apporter au fil du temps, à chacun et à tous un réel avantage.

Xavier Dullin
Président de Grand Chambéry
Pierre Hémar
Vice-président chargé du tourisme et de l’aménagement du territoire des Bauges

blocmarque_rouge_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même